La revanche des ruines - microfiction par Mario Chabot

La revanche des ruines

par Mario Chabot

Un peu las de détruire les grandes villes japonaises (Osaka, Tokyo, Kyoto), Godzilla se prit d’affection pour le peuple qu’il martyrisait depuis si longtemps. Il eut donc l’idée de traverser le Pacifique, de bifurquer par le détroit de Béring, de s’engouffrer dans le passage du Nord-Ouest, de parcourir la mer du Labrador et d’entrer par l’estuaire du Saint-Laurent pour sacrer une bonne raclée au Québec et à son peuple qui, épris de « libarté », s’était mis en tête que de porter un masque équivalait à vivre en dictature. Il nagea donc jusqu’à Montréal dans le but de réduire en cendres la métropole québécoise. Après avoir passé entre les pylônes du pont Jacques-Cartier, l’éternel lézard indestructible sortit de l’eau brune du fleuve et hurla sauvagement. Alors qu’il vint pour mettre pied à terre, il vit l’état de la ville : des trous partout, des grues qui fonctionnaient sans arrêt, des cônes oranges qui délimitaient la dévastation dans toutes les rues! Godzilla vit ce carnage et se dit :

- Oups! King Kong est passé avant moi.


Le monstre replongea avec la ferme intention de se venger sur Laval.


ÉPILOGUE (Hé oui, un épilogue pour un aussi petit texte.)


Lorsque Godzilla sortit de la rivière des Prairies, son regard tomba sur le Boulevard des Laurentides. Consterné, il réalisa que cette ville devait être la proie d’une apocalypse de zombies.


- Ça suffit, je retourne au Japon. Hiroshima, Fukushima, Kawasaki et compagnie n’ont qu’à bien se tenir.



#microfiction #godzilla #montreal

9 vues0 commentaire