L'enfant, le souffle et l'archet - Micro-nouvelle par Cynthia Lisa Dubé

L’enfant prend une grande inspiration. Il retient son souffle. Il n’a pas encore appris qu’il faut respirer librement pour s’élancer enfin. Le bruit du métronome, stressant quand il répète avec son professeur, continue à marquer le temps dans sa tête. C’est une injonction qui détermine quand commencer, ni trop tôt ni trop tard. Un, deux, trois, quatre, il avale une autre inspiration. Non,r déjà trop tard. Un, deux, trois, quatre. Il bloque sa respiration et le voilà qu’il glisse son archet à l’horizontale et fait vibrer les cordes du violon. Tout va si vite. Une croche de trop. Zut! Il recommence la note et jette un regard de biais vers le public. Il a peur de commettre des erreurs. Il espère que ça ne paraît pas trop. “Reste concentré”, se dit-il. C’est seulement quand il met toute son attention sur ce qu’il fait que la magie opère, que l’équilibre parfait entre la durée des notes et leur justesse crée la musique. La dernière note a quatre temps. Il doit l’exécuter d’un seul long mouvement de l’archet. Il observe la réaction du public et soulève l’archet, soulagé devant les sourires charmés et les applaudissements des résidents du centre pour personnes âgées. Il aligne l’archet au violon et penche légèrement la tête pour saluer.


#micronouvelle publié sur shortédition



  • Blanc Icône Instagram
  • w-facebook